Actualité juridique

Les bonnes pratiques à mettre en oeuvre par l'employeur pour prévenir les discriminations à l'embauche

Le 16/03/2007 par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...


La Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) a élaboré une série de recommandations à l'intention des employeurs et des intermédiaires de l'emploi, afin de prévenir toute discrimination à l'embauche et de promouvoir l'égalité.
Nommé "guide de prévention des discriminations à l'embauche", ce document recense de nombreux exemples de bonnes pratiques menées par les services publics de l'emploi, les entreprises de travail temporaire et les cabinets de recrutement. S'agissant des intermédiaires de placement, tels que les agences d'intérim par exemple, la Halde recommande que seules soient valorisées les compétences du candidat en lien avec le poste proposé, en établissant une coopération plus étroite avec l'entreprise cliente afin d'échanger avec elle le plus en amont possible, notamment sur l'analyse du besoin et le type de compétences nécessaires sur le poste à pourvoir.
En outre, la diversification des sources de recrutement, qui permet de sortir des critères traditionnels de recrutement pas toujours fiables, semble avoir un effet positif. Il peut s'agir de la participation à des forums emploi ou encore de l'organisation de très brefs entretiens professionnels, avec pré-selection des candidats basée sur l'adéquation entre le type de poste proposé et les compétences attendues, sur l'accompagnement des jeunes pour aider au bon déroulement des entretiens, sur la volonté de l'entreprise recruteuse de diversifier ses profils et enfin sur l'existence réelle de postes à pourvoir.
De plus, l'intégration de la politique de prévention des discriminations et d'égalité des chances dans les process RH doit se faire dès le recrutement et s'étendre à l'accès à la formation. La mise en place d'outils objectifs de recrutement et d'évaluation professionnelle, tels que la diversification des sources de recrutement, le CV anonyme, les méthodes des habilités, la mise en situation, sont des pistes à privilégier.
Enfin, l'élaboration de supports de communication internes (comme un site intranet, une plaquette d'information anti-discrimination) et le suivi de la diffusion de cette information auprès des employeur apparaît indispensable pour mettre un terme aux préjugés.

© 2007 Net-iris

Commentaires et réactions :