Actualité juridique

La Direction générale des entreprises valorise l'intérêt pour les PME de recourir au Cesu préfinancé

Le 14/09/2007 par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Droits Collectifs.

Vos réactions...


Alors que le Gouvernement vient de lancer une grande campagne d'information sur les services à la personne, le directeur général de l'Agence nationale des services à la personne, estime que "le chèque emploi service universel (CESU) préfinancé est aujourd'hui un véritable outil de fidélisation des collaborateurs. Avantageux pour les entreprises comme pour les salariés, il peut devenir un complément apprécié de la rémunération", peut-on lire dans la lettre mensuelle d'information de la DGE.
En effet, le CESU préfinancé offre des avantages tant à l'employeur qu'au salarié. Ce titre de paiement est financé par l'employeur en partie, à hauteur d'un montant qu'il choisit librement, et par le salarié ou le comité d'entreprise pour l'autre partie.
Tout d'abord, l'abondement de l'employeur et du CE n'est pas soumis à cotisations sociales dans la limite d'un plafond annuel de 1.830 euros par salarié. La subvention de l'entreprise bénéficie d'un crédit d'impôt de 25% dans la limite de 500.000 euros par an, et est déductible de l'impôt sur les sociétés. Au final, pour un CESU de 100 euros en pouvoir d'achat, l'employeur aura déboursé 40 euros net contre 121 euros si cette somme avait été accordée en salaire.
Pour le salarié, il est préférable d'utiliser le CESU pour régler la crèche, la garderie périscolaire ou la femme de ménage, plutôt que d'avoir une augmentation de salaire. En effet, 50% des sommes versées au titre de la participation du salarié au Cesu préfinancé est déductible de l'impôt sur le revenu. L'aide financière, qui ne constitue pas une rémunération, n'est pas soumise, dans la limite annuelle de 1.830 euros, à la CSG et à la CRDS ainsi qu'aux taxes et participations assises sur les salaires. En outre, le salarié peut bénéficier d'un taux de TVA réduit à 5,5% s'il fait appel à une entreprise ou à une association de services agréée et la paie avec ce moyen de paiement.

© 2007 Net-iris

Commentaires et réactions :