Actualité juridique

Près de 4 salariés sur 10 perçoivent une prime d'épargne salariale

Le 29/10/2007 par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Droits Collectifs.

Vos réactions...


Selon une étude de la DARES, en 2005, sur les les 8,4 millions de salariés du secteur marchand non agricole ayant accès à au moins un dispositif d'épargne salariale, plus de 6,6 millions ont perçu une prime au titre de la participation, de l'intéressement, de l'abondement de l'employeur aux versements sur un plan d'épargne entreprise (PEE) ou sur un plan d'épargne retraite collectif (PERCO). Au total, ce sont près 4 salariés sur 10 qui ont bénéficié d'un surcroît de rémunération équivalent à 7,5% de la masse salariale des bénéficiaires et à 3,7% de la masse salariale totale du secteur marchand non agricole. Toutefois, de nombreuses disparités existent en fonction de la taille de l'entreprise et du secteur d'activité.
On constate ainsi que ces dispositifs d'épargne salariale sont les plus présents dans les grandes entreprises, ce qui n'est pas en soit une surprise étant donné que la mise en place de tels dispositifs impliquent l'existence de bénéfices annuels récurrents. Ainsi, plus de 85% des salariés travaillant dans des entreprises d'au moins 50 salariés sont couverts par au moins un accord d'épargne salariale, contre 11% dans les entreprises de moins de 50 salariés qui ne sont pas soumises à l'obligation légale de mettre en place un tel dispositif. Au total, plus de 9 salariés sur 10 ayant accès à un dispositif d'épargne salariale sont employés par des entreprises d'au moins 50 salariés.
De plus, on retient que non seulement la taille de l'entreprise détermine l'accès à un dispositif, mais qu'elle influe aussi sur le type de dispositif en place : plus l'entreprise est importante plus le dispositif d'épargne est développé. En effet, les entreprises de 50 salariés ou plus ayant l'obligation légale de mettre en place un dispositif de participation, ce dernier y est le plus répandu : 72% des salariés y ont accès, contre 54% pour l'intéressement et 55% pour le PEE (5,9% pour le PERCO). Pour les plus petites d'entre elles, la participation est d'ailleurs souvent le seul dispositif en place, mais plus la taille augmente, plus la participation s'accompagne de l'intéressement et d'un PEE. Néanmoins, si l'épargne salariale est plus ancrée dans les entreprises les plus grandes, l'accès à l'ensemble des dispositifs est encore loin d'y être généralisé : 70,6% des salariés employés par une entreprise de 1.000 salariés ou plus sont couverts par un accord d'intéressement et 73,6% des salariés ont accès à un PEE.
Enfin, l'épargne salariale est largement répandue dans certains secteurs, comme l'automobile, les banques, l'énergie et les assurances.
Cette étude démontre donc l'intérêt de la loi de décembre 2006 en faveur du développement de la participation et de l'actionnariat salarié (dont les retombées ne sont pas prises en compte dans cette étude qui porte sur l'année 2005), destinée à accentuer leurs efforts pour que les dispositifs d'épargne salariale se développent davantage dans les petites structures.

© 2007 Net-iris

Commentaires et réactions :