Actualité juridique

Le programme national d'investissement et de soutien en faveur de la Corse

Le 02/11/2007 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Droit Administratif.

Vos réactions...


Le déplacement de l'équipe gouvernementale en Corse, lors du Conseil des ministres du 31 octobre, a été l'occasion pour le Premier ministre, François Fillon, de présenter une communication relative aux ambitions de l'Etat pour la Corse.
Afin d'aider "l'île de beauté" à exploiter "ces atouts que sont son identité, la richesse de son patrimoine naturel et la force de sa créativité", l'Etat va engager un programme exceptionnel d'investissement qui représente 1,9 milliard d'euros sur 15 ans avec une participation maximale de 70% pour l'Etat. Entre 2007 et 2013, 1,051 milliard d'euros financeront les équipements nécessaires, le développement urbain et le logement social.
Alors que le Grenelle de l'Environnement s'est soldé par un engagement fort, des participants et du chef de l'Etat, pour faire de la Corse un modèle de développement durable en méditerranée, les collectivités territoriales seront encouragées à se doter de documents de planification urbaine et d'aménagement pour maîtriser et organiser le développement de tout le territoire. En outre, les efforts des élus, des acteurs socio-économiques, et des enseignants chercheurs pour investir dans les équipements, la recherche et le développement des énergies renouvelables seront soutenus par l'Etat. Dans cette perspective, en 2008 de nouveaux postes de chercheurs seront créés, et des crédits nécessaires pour accélérer les projets immobiliers de l'ENSAM seront mis en place.
Par ailleurs, le Gouvernement s'engage à soutenir la construction du barrage du Rizzanese qui permettra d'augmenter l'énergie hydraulique de la Corse de 30%, en pointe. De nouvelles centrales électriques seront installées à Bastia et à Ajaccio, et le raccordement au gazoduc Algérie-Sardaigne-France "qui peut constituer une solution aux problèmes de sécurité d'approvisionnement", est à l'étude. Un chargé de mission sera nommé dans ce but auprès du ministre d'Etat. Le développement des énergies nouvelles et renouvelables (éolien, photovoltaïque) sera également soutenu dans la perspective qu'elles représentent à terme 34% du total des approvisionnements de l'île.
Notons que le Gouvernement a réitéré son soutien aux investissements des PME, dans le cadre des aides européennes, mais aussi au maintien de l'identité culturelle de la Corse et sa langue. Dans le domaine agricole, un nouveau plan de relance sera préparé en concertation avec la profession et les collectivités. Enfin, un groupement d'intérêt public sera créé afin d'engager la normalisation du cadastre et des titres de propriété, un chantier non négligeable.

© 2007 Net-iris

Commentaires et réactions :