Actualité juridique

Le bureau de vérification de la publicité fait évoluer les règles

Le 04/12/2007 par La Rédaction de Net-iris, dans Affaires / Commercial & Sociétés.

Vos réactions...


Le Conseil d'administration du bureau de vérification de la publicité (BVP) qui regroupe toute l'interprofession publicitaire (annonceurs, agences et médias), a décidé de faire évoluer les règles en matière de contrôle et d'évaluation des publicités, peut-on lire dans un communiqué de l'association.
S'inscrivant dans la logique des travaux du Grenelle de l'environnement, la réforme satisfait au principe d'une "publicité responsable" et vise toujours à "mener une action en faveur d'une publicité loyale, véridique et saine dans l'intérêt des professionnels de la publicité, des consommateurs et du public".
Selon Jean-Pierre Teyssier, le président du BVP "cette réforme est l'aboutissement d'une démarche volontaire engagée, depuis mai 2006, par l'interprofession pour une publicité toujours plus responsable et qui réponde encore mieux aux attentes du public en matière de transparence, d'implication des parties prenantes et d'efficacité, au service d'une éthique professionnelle exigeante".
Cette refondation du BVP s'organise autour de la création d'un "Conseil Paritaire de la Publicité" chargé de participer à l'élaboration des normes déontologiques, via des avis préalables qui seront publiés, mais aussi d'alerter le BVP sur tout sujet ou campagne pouvant poser problème, et d'évaluer annuellement l'application des règles.
En outre, il est prévu d'améliorer l'efficacité du système et accentuer le contrôle des publicités diffusées avec la création d'un "Jury de l'Ethique Publicitaire" chargé de traiter les plaintes concernant des campagnes publicitaires susceptibles de contrevenir aux règles déontologiques. Les décisions du JEP seront publiques et pourront donner lieu, pour les campagnes constituant des manquements aux règles professionnelles, à des demandes de cessation de diffusion.
Enfin, l'association d'autorégulation de la publicité a décidé d'une part, de renforcer l'efficacité de l'autodiscipline grâce à l'engagement des professionnels à systématiquement consulter le BVP avant toute diffusion d'une campagne nationale incluant des arguments écologiques (ex : yaourt bio, lessive écologique, voiture respectant l'environnement), et d'autre part, de s'engager vis-à-vis des pouvoirs publics, par la signature d'une charte d'objectifs et d'engagements donnant lieu, chaque année, à un bilan public établi à partir d'une étude annuelle sur le comportement de la production publicitaire.
Au final, l'autorégulation publicitaire avant la diffusion des publicités, mais aussi après leur diffusion, sera opérationnelle dans le courant de l'année 2008, après concertation approfondie avec le secteur associatif et les pouvoirs publics.

© 2007 Net-iris

Commentaires et réactions :