Actualité juridique

Les orientations d'une nouvelle répartition des missions de l'hôpital sur le territoire

Le 05/12/2007 par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...

   

Tirant les conséquences de l'évolution de la démographie médicale, de la modification des comportements et de la technicité accrue des pratiques et soins médicaux, la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a présenté les orientations 2008 en faveur d'une nouvelle répartition des missions de l'hôpital sur le territoire, lors d'un discours devant la profession à Metz.
Le but étant, comme l'a récemment souligné François Fillon, de "garantir l'égalité devant la santé pour tous, tous les jours, partout en France", mais aussi de permettre au personnel soignant d'exercer dans de meilleures conditions. Sur ce dernier point notamment, il s'est engagé à régler la question des heures supplémentaires non payées à l'hôpital et a demandé à Roselyne Bachelot et Eric Woerth "d'ouvrir dans ce sens une concertation avec les organisations syndicales du secteur".
La première réforme qui sera donc engagée en 2008, consistera à mettre en place des équipes pluridisciplinaires centralisées pour réaliser les pratiques chirurgicales les plutôt coûteuses en matériel et en personnel qualifié. En revanche, les activités médicales, gériatriques et les soins de suite seront renforcés au niveau local pour permettre à chaque patient de bénéficier d'une prise en charge près de chez lui. En effet, Roselyne Bachelot souhaite largement augmenter les alternatives à l'hospitalisation traditionnelle, notamment l'hospitalisation à domicile, qui "permet de limiter les durées d'hospitalisation tout en offrant des soins de qualité sur le lieu de vie du patient". D'ici 2010, la ministre souhaite pratiquement doubler le nombre de places d'hospitalisation à domicile, pour atteindre les 15.000 places.
En outre, il est prévu de décloisonner les soins et l'activité médico-sociale, mais aussi d'identifier et d'explorer de nouvelles pistes de réforme de l'hôpital (à savoir la complémentarité renforcée entre les acteurs des soins, le développement de pôles d'excellence reconnus au niveau international, l'enseignement). Notons également que des Etats généraux de l'organisation de la santé seront organisés début 2008, afin d'arriver à une meilleure répartition des personnels soignants. Ces trois chantiers seront regroupés et présentés au Parlement, à l'été prochain, dans le cadre d'un projet de loi sur l'accès aux soins.

© 2007 Net-iris

   

Commentaires et réactions :