Actualité juridique

Le SMIC devrait passer à 8,82 euros de l'heure au 1er juillet 2009

Le 09/06/2009 par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...


La loi (n°2008-1258) du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail prévoit qu'à compter de 2010, le Smic serait revaloriser au 1er janvier de chaque année, contre le 1er juillet actuellement. Sans préjudice à cette réforme, pour 2009, le dispositif actuel est maintenu, de sorte qu'une revalorisation aura bien lieu aussi au 1er juillet 2009.

Dans cette perspective le groupe d'experts chargé d'évaluer les revenus et le marché du travail à l'heure actuelle, afin de permettre au ministre du Travail de se prononcer sur l'évolution du Smic dans un mois, a rendu son rapport dans lequel il ne préconise aucun coup de pouce de la part du Gouvernement.

En effet, le groupe d'expert explique que "les conséquences sur l'emploi, notamment des personnes peu qualifiées, de l'augmentation rapide du SMIC sont incontestablement défavorables. Le coût du travail au niveau du SMIC est aujourd'hui l'un des plus élevés des pays de l'OCDE. Et les allégements de charges mis en place à partir du début des années 1990 n'ont pu qu'atténuer cette hausse du coût du travail peu qualifié". En outre, les experts estiment qu'un coût du SMIC élevé évince du marché du travail les "travailleurs les plus fragiles", que sont les jeunes, très exposés au risque de chômage, et les catégories de travailleurs peu ou pas diplômés.

Le groupe d'experts estime que "les politiques de soutien au revenu du travail à travers la Prime pour l'emploi ou le Revenu de solidarité active qui est entré en vigueur au 1er juin, apparaissent plus appropriées pour réduire les inégalités des revenus du travail en découplant revenu et coût du travail peu qualifié", car il n'y a pas dans ce cas d'impact négatif sur l'emploi.

En conclusion, il recommande - afin de privilégier à la fois la protection du pouvoir d'achat des salariés dont les rémunérations sont les plus faibles et le développement de leurs perspectives d'emploi à court et moyen terme, compatibles avec le développement économique des entreprises qui les emploient - que la prochaine revalorisation du SMIC devant prendre effet au 1er juillet 2009, soit limitée à l'application des mécanismes légaux, c'est-à-dire qu'il soit réévalué en fonction de l'évolution de l'indice des prix à la consommation - indice pour les "ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, hors tabac" - à laquelle on ajoute la moitié de la croissance du pouvoir d'achat du salaire, salaire mesuré par le salaire horaire de base ouvrier.

Le Gouvernement, qui devrait suivre cette recommandation, devrait donc annoncer que le SMIC sera revalorisé de 1,25 à 1,4% (soit environ 8,82 euros de l'heure) au 1er juillet 2009, compte tenu de la faible hausse des prix à la consommation.

© 2009 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :