Actualité juridique

Le ministre du Travail confirme que le SMIC passera à 8,82 euros de l'heure au 1er juillet 2009

Le 22/06/2009 par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...


Comme annoncé au début du mois, le SMIC horaire passera bien à 8,82 euros à compter du 1er juillet prochain, le Gouvernement ayant décidé de suivre les recommandations du groupe d'expert et ne ne pas donner de "coup de pousse", a annoncé le ministre du Travail Brice Hortefeux aux partenaires sociaux lors d'une réunion de la Commission nationale de la négociation collective (CNNC).

La revalorisation du SMIC se fera selon les mécanismes légaux, c'est-à-dire qu'il sera réévalué en fonction de l'évolution de l'indice des prix à la consommation - indice pour les "ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, hors tabac" - à laquelle on ajoute la moitié de la croissance du pouvoir d'achat du salaire, salaire mesuré par le salaire horaire de base ouvrier.

Avec un taux de revalorisation de 1,3%, le salaire horaire brut passe de 8,71 à 8,82 euros de l'heure, soit d'une rémunération mensuelle brute de 1.321,02 à 1.337,70 euros pour ceux dont la durée hebdomadaire de travail est de 35 heures.

La prochaine revalorisation annuelle aura lieu, conformément à la loi (n°2008-1258) du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail, le 1er janvier 2010, puis tous les 1er janvier de chaque année.

A l'occasion de la réunion de la Commission nationale de la négociation collective, le ministre s'est dit satisfait du bilan de la négociation collective en 2008, année qui a marqué "l'aboutissement des évolutions engagées et le début d'une étape nouvelle. En effet, les acteurs sociaux se sont clairement appropriés les nouvelles règles issues de la procédure de concertation prévue par la loi du 31 janvier 2007, et se sont saisis de l'opportunité de négocier avant que le législateur et le pouvoir réglementaire n'interviennent", a déclaré M. Hortefeux dans un communiqué.

Il ajoute que "le bilan de la négociation collective en 2008, établi par les partenaires sociaux réunis au sein de la Commission nationale de la négociation collective (CNNC)" témoigne des changements qui se sont opérés et des effets positifs pour les salariés.

© 2009 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :