Actualité juridique

Le ministère de l'Education nationale teste son Académie en ligne

Le 26/06/2009 par La Rédaction de Net-iris, dans Civil / Famille & Personne.

Vos réactions...


Le ministère de l'Education nationale a lancé depuis deux ans un vaste programme de développement des NTIC mais aussi souhaité la création d'une plate-forme d'enseignement en ligne, accessible par tous les élèves depuis n'importe quel ordinateur (par exemple pour rattraper des cours pendant une absence pour maladie ou d'une fracture).

L'Académie en ligne proposée par le ministère de l'Education nationale en collaboration avec le CNED (centre national d'accès à distance), permet aux élèves du CP à la terminale de bénéficier gratuitement durant l'été, d'un service de cours en ligne, afin de réviser les enseignements de l'année et travailler les matières où l'élève éprouve des lacunes.

Son but est "d'aider les jeunes dans leur scolarité et permettre aux parents de mieux les accompagner sur la voie de la réussite", mais aussi de tester le dispositif d'accès aux cours en ligne qui sera opérationnel dès la rentrée scolaire 2009-2010.

Pour l'heure le site permet d'accéder à des fiches de révision des acquis par matière ou par niveau scolaire ou par mot-clé grâce à un moteur de recherche. Après sélection, il suffit de cliquer sur "Accéder aux activités" en bas de page. De nombreuses séquences s'appuient sur des documents audio, iconographiques ou des activités interactives.

Dès le 15 septembre, ces cours d'été feront place aux programmes de l'année complète dans les disciplines de l'enseignement général, en premier lieu, les classes du CP au CM2 - en français, histoire-géographie, mathématiques, sciences et technologie, allemand, anglais, chinois et espagnol.
A compter du 30 octobre, les cours du collège et du lycée seront également en accès sur ce site, dans les disciplines d'enseignement général.

Rappelons que dans le cadre du Plan national de lutte contre la pandémie, en cas de déclenchement de la phase 6 (la plus critique) les services du ministère de l'éducation nationale doivent mettre à disposition des élèves une plate-forme d'accès en ligne aux cours : un dispositif qui pourrait s'avérer utile en cas de suspension des cours durant plusieurs semaines en raison de la pandémie de grippe A attendue pour l'automne prochain, et qui selon certains pourrait toucher la moitié de la population, dont des enseignants.

© 2009 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :