Actualité juridique

Information des parents actifs sur les conséquences d'une pandémie grippale de type A/H1N1 en établissement scolaire

Le 01/09/2009 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Droit Administratif.

Vos réactions...


Les ministères de l'Education nationale et de la Santé ont élaboré un plan de prévention contre la grippe A/H1N1 adapté au milieu scolaire, qui contient un panel de mesures à mettre en oeuvre par les chefs d'établissements dès la rentrée scolaire.

Son objectif est de limiter la propagation du virus (consignes d'hygiènes dispensées aux élèves et appliquées), de comptabiliser les élèves infectés (avec l'obligation pour les parents d'informer l'établissement scolaire en cas de grippe confirmée par le médecin) et exiger leur éloignement de l'établissement durant 7 jours, mais aussi de prévoir le remplacement des enseignants absents en raison de la grippe et en cas de nécessité, de fermer un l'établissement entier durant 6 jours, peut-on lire dans un communiqué.

Ce plan informe les élèves et les personnels afin de prévenir l'extension de la contamination. Dès les premiers jours de la rentrée, tous les élèves, de la maternelle à la terminale, recevront au sein des établissements, une information sur les "gestes barrières" permettant de prévenir la propagation du virus. L'information sera également relayée aux familles. Des affiches et des auto-collants disponibles auprès de l'Inpes sont mis à la disposition des responsables d'établissement.

Les gestes barrières sont les attitudes permettant d'éviter au maximum la propagation du virus :
- se laver les mains plusieurs fois par jour, au savon pendant 30 secondes ou avec une solution hydro-alcoolique
- utiliser un mouchoir jetable pour éternuer ou tousser, ou le faire en couvrant la bouche avec sa manche, pour éviter la propagation du virus dans l'air
- éviter tout contact avec une personne atteinte.

En cas d'apparition de cas groupés (3 élèves contaminés en une semaine dans une même unité de travail) le préfet pourra décider de la fermeture temporaire de l'établissement afin de limiter la propagation du virus. En effet, en cas de constatation de symptômes grippaux groupés, le directeur d'école ou le chef d'établissement en informera les autorités sanitaires locales (DDASS) afin d'assurer la prise en charge des malades et de mettre en place des mesures d'isolement. Il avertira l'ensemble de la communauté éducative (parents, élèves, personnels…).
Informés par les autorités académiques, ce sont les préfets qui prendront la décision de fermeture en liaison avec les collectivités locales. En tout état de cause, ces décisions seront prises au "cas par cas" en fonction de la situation épidémiologique locale et nationale.

La réouverture des écoles ou des établissements, également décidée par les autorités préfectorales, se fera sous trois conditions :
- fermeture pendant au moins 6 jours consécutifs
- réintégration des élèves et personnels après 7 jours (fin de la période de contagiosité)
- nettoyage complet des locaux.

Enfin, des plans de continuité administratifs et pédagogiques seront mis en place en cas de fermeture nationale des écoles et établissements scolaires. Pendant la période de continuité pédagogique, prévue pour une période maximale de 12 semaines, certains enseignements pourront être assurés. Des programmes éducatifs, allant de la grande section de maternelle au lycée, seront diffusés par :
- télédiffusion sur France 5 : 264 heures de cours à raison de 5 heures 30 par jour, 4 jours par semaine
- radiodiffusion sur France Culture : 288 heures de cours à raison de 6 heures par jour, 4 jours par semaine
- internet sur le site du Cned, "L'académie en ligne" (NDLR : ouverture à partir du 15 septembre).
En outre, des "enseignants référents" assureront des permanences dans les établissements. Leur rôle est de maintenir un lien entre les élèves et les équipes pédagogiques afin d'assurer le suivi de la continuité pédagogique.

Une circulaire contenant les recommandations qui doivent être suivies, a été publiée en ce sens le 25 août dernier et largement diffusée au sein du ministère de l'éduction nationale et des préfectures.

© 2009 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :