Actualité juridique

Information des professionnels de la petite enfance sur les mesures de prévention à mettre en oeuvre en cas de pandémie grippale

Le 03/09/2009 par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...


Si chaque année la France connaît une épidémie saisonnière de grippe qui peut toucher de 5 à 10% de la population pendant 9 à 12 semaines en moyenne, et un enfant sur trois au cours de la saison hivernale, cette année, la population risque d'être confrontée à une épidémie de plus grande ampleur, causée par un virus grippal nouveau de type A/H1N1.

Pour l'heure, les ministères de la santé et de la famille estiment que ce virus "est de virulence modérée" et "d'une gravité identique à celle des grippes saisonnières que nous connaissons chaque hiver". Cependant, une inconnue de taille demeure : son potentiel de propagation au sein de la population et en particulier chez les enfants.

Aussi, il a été décidé que les enfants, notamment ceux de moins de 3 ans, devaient faire l'objet d'une attention toute particulière dans en période de diffusion du virus grippal. Cette attention doit être renforcée pour les nourrissons de moins d'un an. Une grande attention doit également être portée aux nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque (prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasies et enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologies pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d'une affection de longue durée).

Pour bien informer les parents, les assistant(e)s maternel(le)s, les responsables d'établissements accueillant des jeunes enfants peuvent dès à présent consulter les règles et les conduites à respecter en cas d'épidémie. Un dépliant a été spécialement édité à l'intention des assistant(e)s maternel(le)s. Il rappelle principalement les gestes d'hygiène à observer, les symptômes de la grippe, les mesures d'isolement à mettre en oeuvre, mais aussi la conduite à tenir en compte de symptômes grippaux (de la part des enfants, comme de l'assistant maternel).

Il est également précisé, que la protection maternelle et infantile (PMI) peut accorder de manière temporaire une dérogation concernant le nombre d'enfants pouvant être gardés par le professionnel de la petite enfance, en cas de pandémie importante et de fermeture des écoles, dans le but de ne pas pénaliser l'activité économique faute pour les parents actifs de disposer de moyens de garde de leurs enfants.

© 2009 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :