Actualité : point de droit

Peut-on réellement mesurer l'impact du soutien de l'Etat au développement de l'éolien et du solaire ?

Le 14/09/2009 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Environnement.

Vos réactions...


Oui, le ministère de l'environnement s'est engagé à publier un tableau de bord éolien-photovoltaïque destiné à suivre, au niveau national et par région, le développement de l'énergie éolienne et de l'énergie solaire sur notre territoire. Le premier tableau de bord, publié le 10 septembre dernier, dresse un état des lieux au 30 juin 2009. Il sera actualisé quatre fois par an.

A ce jour, la barre des 4.000 MW produits a été franchie dans l'éolien avec une nette progression au 1er semestre 2009 (+36% par rapport au 1er semestre 2008).

"La production d'électricité à partir d'éoliennes a progressé de 22% par rapport à 2008, avec 3.3 TWh (térawatts-heures) produits au 1er semestre 2009. A titre d'illustration, il aurait fallu plus d'un million de tonnes de charbon pour produire une telle quantité d'électricité dans une centrale thermique", se félicite le ministère du développement durable.

On remarque, que les plus grandes installations se situent principalement dans le nord de la France, et que près de 470 installations sont en attente de raccordement et devraient l'être d'ici la fin de l'année. Près de la moitié des installations nouvellement raccordées se situe en Champagne- Ardenne et en Picardie, deux régions qui encouragent fortement le développement de l'éolien.

Quant aux installations photovoltaïques, le nombre des raccordements a plus que doublé en 6 mois : "54 MW ont été raccordés au 1er semestre 2009, soit une progression de +265% par rapport au 1er semestre 2008. Au 30 juin 2009, le parc photovoltaïque français comprenait près de 25.000 installations, représentant 135 MW".

Les régions les mieux dotées en installations sont situées dans le sud de la France et dans les DOM. Les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Languedoc-Roussillon et Pays de la Loire enregistrent les plus forts taux de raccordement, ces 6 derniers mois. Le ministère attend la mise en service de plus de 23.000 installations au 4ème trimestre.

"Malgré la conjoncture, nous sommes dans une dynamique de forte croissance des énergies renouvelables, et même dans une croissance exponentielle pour le solaire. Et cela se traduit par des investissements industriels", s'est félicité Jean-Louis Borloo.

"Le projet de loi Grenelle 2 qui sera examiné prochainement par le Sénat devrait conforter cette dynamique", a ajouté le ministre, car il va supprimer les derniers freins au développement des énergies renouvelables, en simplifiant les procédures. En outre, le crédit d'impôt de 50% pour investissement dans les énergies renouvelables (éolien ou solaire) sera maintenu en 2010, et le tarif de rachat de l'électricité est désormais garanti jusqu'en 2012.

© 2009 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :