Actualité juridique

Distribution par les officines de pharmacie des kits destinés au traitement des patients atteints par le virus de la grippe de type A H1N1

Le 04/12/2009 par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...


En raison de la multiplication des cas de patients ayant contracté la grippe A ces dernières semaines, et du fait que l'Etat dispose de stocks nationaux de traitements antiviraux (Tamiflu et Relenza) et de masques anti-projections individuels nécessaires à la lutte contre le virus de la grippe de type A, le ministère de la santé et des sports, Roselyne Bachelot-Narquin, a décidé de faciliter la distribution des kits destinés au traitement des patients atteints par le virus de la grippe de type A/H1N1 et pris en charge en dehors des établissements hospitaliers.

Un arrêté du 3 décembre 2009 autorise en effet la distribution par les officines de pharmacie de ce kit comprenant un traitement antiviral et une boîte de masques anti-projections issus du stock national. Il sera délivré gratuitement sur prescription médicale par les officines de pharmacie, les pharmacies mutualistes. Cette délivrance est limitée à un kit par personne et par ordonnance.
Il peut être délivré, conformément à la prescription médicale établie, un seul des produits composant le kit. Cette délivrance est également gratuite.

Jusqu'à présent, les médecins ne devaient prescrire le Tamiflu qu'aux patients présentant "une forme de grippe grave d'emblée ou compliquée", ou ceux présentant "des facteurs de risque particuliers ou une infection avec un début brutal". La nouvelle tendance, notamment en raison du nombre des complications survenues après que le patient a contracté la grippe, plaide pour une prescription de Tamiflu dès le début des symptômes grippaux.
Cette décision fait suite aussi à un constat : au Chili, où le Tamiflu a été prescrit très largement, l'épidémie a fait deux fois moins de morts qu'en Argentine, où la stratégie était plus restrictive, rapporte le Dr Jean-Marie Cohen, coordinateur des Grog, selon LeFigaro.

La distribution donnera lieu au versement d'une indemnité financée par l'établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires dont le montant est fixé comme suit :
- pour l'entreprise dont relève l'établissement pharmaceutique de distribution en gros : 0,50 euros hors taxes pour la distribution du kit ou du traitement antiviral seul ou des masques seuls conformément à la prescription médicale ;
- pour le pharmacien titulaire ou le pharmacien gérant dont relève la distribution au détail : 1 euro hors taxes pour la délivrance du kit ou du traitement antiviral seul ou des masques seuls conformément à la prescription médicale.

Dans le même temps, le Gouvernement a décidé d'augmenter les capacités des centres de vaccination à accomplir leur tâche, afin de faire face à l'afflux massif des Français dans les centres de vaccination, tout en soulignant qu'il s'agissait de la première campagne de vaccination de grande ampleur "de notre histoire sanitaire" et qu'il s'agissait pour l'Etat de relever le défit de "mettre en place la plus grande opération de santé publique (...) en quelques semaines", a souligné Roselyne Bachelot lors de la dernière conférence de presse.

© 2009 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :