Actualité juridique

Etiquetage obligatoire de la performance des pneus en 2012

Le 30/10/2012 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Transport.

Vos réactions...

   

Information du consommateur sur la résistance du pneu au roulement, le bruit qu'il émet, la consommation de carburant qu'il induit et son adhérence.

A l'instar de ce qu'il se fait déjà pour les appareils électroménagers, la plupart des pneumatiques doivent en France, à compter du 1er novembre 2012, comporter une étiquette indiquant leurs performances "énergétiques, techniques et environnementales".
Les pneumatiques étant responsables de 20 à 30% de la consommation en carburant d'un véhicule, l'acquisition de pneumatiques de qualité permet de réduire sensiblement la consommation de carburant, et de produire par conséquent moins de CO2.

C'est le règlement (n°1222/2009/CE) du 25 novembre 2009, sur l'étiquetage des pneumatiques en relation avec l'efficacité en carburant et d'autres paramètres essentiels, qui rend obligatoire pour les fabricants et les distributeurs de pneus. L'affichage de la qualité environnementale et énergétique des :

  • pneus neufs des catégories C1, C2 et C3, à partir du 1er novembre 2012,
  • pneus fabriqués depuis le 1er juillet 2012.

"L'objectif du règlement est d'accroître la sécurité et l'efficacité économique et environnementale du transport routier par la promotion de pneumatiques sûrs, à faible niveau de bruit et efficaces en carburant (...) Il établit un cadre pour la fourniture d'informations harmonisées concernant les paramètres des pneu­matiques, par voie d'étiquetage, permettant ainsi aux utilisateurs finaux de faire un choix éclairé lors de l'achat de pneumatiques", précise les instances européennes.

Tous les nouveaux pneumatiques vendus en Europe doivent être classés et étiquetés selon :

  • leur efficacité en carburant (objectif d'économie d'énergie),
  • leur adhérence sur sol mouillé (objectif de sécurité routière),
  • leurs performances sonores (objectif de réduction de l'impact sonore du trafic).

L'étiquetage est harmonisé afin que le consommateur ait la possibilité de choisir le plus performant d'entre eux s'il le souhaite.

Selon la nouvelle réglementation, le label des pneumatiques utilise des classes allant de la meilleure performance (classe verte "A") à la moins bonne (classe rouge "G").

Outre l'indication de l'impact du pneu sur l'efficacité en carburant de la voiture, il délivre des informations sur l'adhérence sur sol mouillé et le bruit externe de roulement. A titre d'exemple, les pneus dits silencieux (production de bruit inférieure à 68 décibels) sont reconnaissables par l'affichage d'une onde blanche et deux noires à côté de la valeur en décibels, dont le dessin apparaît en annexe du règlement.

Tous les fournisseurs de pneus pour voitures particulières, véhicules utilitaires légers et lourds doivent fournir cette information dans tous les documents promotionnels techniques, y compris les sites web.

Par contre les pneumatiques rechapés, les pneus "tout-terrain", les pneumatiques de secours à usage temporaire et les pneus de course seront exemptés de cette obligation.

Tous les pneumatiques de catégorie C1 et C2 fabriqués depuis le 1er juillet 2012, doivent comporter un autocollant ou une étiquette lorsque l'usine les distribue à un magasin ou à un garage.

Les fournisseurs doivent ajouter sur l'autocollant, en plus de l'étiquette, leur nom commercial ou marque commerciale, la gamme de pneumatiques, la dimension du pneumatique, l'indice de charge, l'indice de vitesse et d'autres spécifications techniques, la couleur et le format.

© 2012 Net-iris

   

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :