Actualité juridique

Ouverture du portail d'information public sur les radiofréquences

Le 30/06/2010 par La Rédaction de Net-iris, dans Technologies / Sécurité & Protection.

Vos réactions...


Les antennes relais, les téléphones portables, la radio, la télévision ou encore le wifi, etc. émettent des radiofréquences pour fonctionner. Ces radiofréquences sont aujourd'hui utilisées pour de nombreux usages et font partie intégrante de notre quotidien.

Selon l'Afsset (l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail), il existe de nombreuses incertitudes, notamment concernant les effets secondaires d'une surexposition aux radiofréquences, notamment chez les foetus, les enfants et les adolescents, et considère qu'il est nécessaire d'agir.
En effet, l'Agence recommande de développer la recherche pour lever les incertitudes qui demeurent et se tenir aux aguets des signaux nouveaux qui émergeraient, tout en réduisant dès à présent les expositions du public.

C'est dans un contexte de transparence que la ministre chargée de la santé, Roselyne Bachelot-Narquin, la secrétaire d'Etat chargée de l'écologie, Chantal Jouanno et la secrétaire d'Etat en charge de la prospective et du développement de l'économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet ont mis en ligne un portail interministériel dédié aux radiofréquences.

Annoncé par le Gouvernement à l'issue de la table ronde organisée sur le thème des radiofréquences, la santé et l'environnement, dans le but d'améliorer l'information du public dans ce domaine, ce nouveau portail permet :
- d'avoir accès aux connaissances sur les radiofréquences et les effets sanitaires ;
- de consulter l'intégralité des débats de la table ronde et de suivre la mise en oeuvre des dix orientations retenues par le Gouvernement ;
- de connaître les actions engagées par les pouvoirs publics dans ce domaine, notamment en matière de contrôle de l'exposition, de concertation, d'information du public et de recherche ;
- de s'informer sur les recommandations concernant l'utilisation des téléphones mobiles ;
- de suivre le déroulement des simulations et expérimentations en cours sur les niveaux d'exposition et la concertation locale.

© 2010 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :