Actualité juridique

Mise en service de la première autoroute de la mer entre la France et l'Espagne

Le 20/09/2010 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Transport.

Vos réactions...


Conformément au plan de déploiement des "autoroutes de la mer", prévu par le Grenelle de l'environnement afin de détourner le transport routier sur longue distance de la route, et ainsi réduire les émissions de CO2, la première autoroute de la mer entre la France et l'Espagne vient de voir le jour. Mise en service à raison de 3 rotations par semaine dans un premier temps, puis 7 rotations d'ici 2015 (avec un objectif de 100.000 poids lourds par an), la liaison Nantes-Saint Nazaire et Gijon évite la circulation routière des poids lourds sur près de 1.000 km.

Pour Dominique Bussereau, le secrétaire d'Etat au transport, "la mise en service de cette première autoroute de la mer s'inscrit pleinement dans la nouvelle politique de transports que nous menons avec Jean-Louis Borloo dans le cadre du Grenelle de l'Environnement. Elle préconise un transfert modal vers les transports plus respectueux de l'environnement". D'autres autoroutes de la mer devraient naître entre la France et le Portugal et l'Italie, peut-on lire dans le communiqué.

La liaison, exploitée par la société GLD Atlantique, filiale commune des armements Louis Dreyfus et Grimaldi, est accessible aux semi-remorques en transport accompagné (le chauffeur et le tracteur accompagnent la semi-remorque). Les navires ont une capacité d'environ 150 remorques pour une vitesse commerciale de 23 noeuds, et assurent la traversée en 14 heures entre Nantes-Saint-Nazaire et Gijon (contre 24 heures par la route). Les départs s'effectueront de Montoir les lundis, mercredis et samedis et de Gijon les mardis, jeudis et dimanches.
Les tarifs librement fixés (environ 450 euros) sont "attractifs par rapport au coût d'un transport équivalent par la route" (équivalent à 1.000 euros par la route).

© 2010 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :