Actualité juridique

Critères d'évaluation de la maladie d'Alzheimer

Le 17/11/2010 par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...


Les professionnels de la santé, et principalement le médecin traitant et les équipes soignantes des établissement de santé, interviennent en première ligne dans le diagnostic de la maladie d'Alzheimer. De ce diagnostic découle une prise en charge adaptée de la personne âgée, tant du point de vue médical (examen, traitement, etc.), que social (aide à la dépendance, évaluation du degrés d'atteinte de la maladie, droits aux aides et allocations, prise en charge par l'entourage, etc.).

Afin d'aider les professionnels à identifier les symptômes psychologiques et comportementaux des malades Alzheimer, qui peuvent être multiples, et à évaluer les troubles rencontrés par la personne âgée, un outil de formation sous forme de DVD vient d'être mis à disposition des équipes soignantes mais aussi des pôles d'activités et de soins adaptés.

Il décrit 12 domaines comportementaux pouvant être regroupés en 5 sous-groupes : symptômes psychotiques, symptômes d'hyperactivité, symptômes affectifs, apathie, symptômes végétatifs. Les symptômes psychotiques et d'hyperactivité font partie des symptômes perturbateurs reconnus dans les recommandations de la Haute autorité de santé.
Notons que chacun de ces domaines sémiologiques fait l'objet d'une définition dans l'inventaire neuropsychiatrique classique (NPI).

Le ministère de la Santé rappelle que l'évaluation le plus tôt possible des symptômes psychologiques et comportementaux permet de décrire précisément chaque symptôme, afin de partager l'information avec l'ensemble de l'équipe, d'autres professionnels ou encore l'entourage familial dans le but d'assurer l'éventuelle prise en charge du malade.

Pour l'entourage de patients âgés, notons que le Centre mémoire de ressources et de recherche de Nice (CMRR) propose des outils d'évaluation en ligne de la dépression gériatrique, de mesurer l'échelle de stress ou encore de mesurer les activités instrumentales de la vie quotidienne. Les questionnaires permettent notamment à la famille d'une personne âgée de prendre conscience de la nécessité d'apporter une aide médicale et sociale adaptée à leur proche.

© 2010 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :