Actualité juridique

Résultats du premier tour des élections cantonales de mars 2011

Le 21/03/2011 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Droit Administratif.

Vos réactions...


Le premier tour de l'élection pour le renouvellement des conseillers généraux, qui s'est tenu le dimanche 20 mars, a peu mobilisé les électeurs. En effet, le taux de participation en métropole, à 17H00, était de 36,38% (contre 54,53% lors des précédentes élections en 2008) pour atteindre à 20H près de 45% selon les résultats provisoires. Les résultats de ce scrutin sont accessibles, canton par canton, sur le site du ministère de l'Intérieur.

Cette élection a concerné 2.023 cantons des départements de métropole (hors Paris) et d'outre-mer, ainsi que de Mayotte. Elle met en oeuvre pour la première fois l'exigence de la parité homme-femme, de sorte que les candidats ont dû se présenter avec un suppléant de l'autre sexe, en application de la loi du 31 janvier 2007 tendant à promouvoir l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives.

Au niveau national, ce sont les élus affiliés au Parti socialiste qui arrivent en tête des votes avec près d'un quart des suffrages (25,04%), suivis par les élus affiliés à l'UMP (17,07% des suffrages), et le Front national (15,18% des voix), rapporte LeFigaro.
En dessous de la barre des 10%, on retrouve les élus affiliés au Front de gauche (9%), Europe Ecologie / Les Verts (8,30%), les divers gauche (4,84%), les radicaux de gauche (1,49%) et le MoDem (1,24%).

Comme le souligne LeMonde, lors du second tour des élections, qui aura lieu dimanche 27 mars, il y aura quelques triangulaires. Le FN sera présent dans 394 cantons, opposé dans la majorité des cas (204) au Parti socialiste. Pour l'heure, ni à l'UMP, ni au Parti socialiste, les responsables politiques n'appellent les électeurs à faire front contre le FN. Les candidats UMP et socialistes devraient donc se maintenir même en troisième position, rapporte LePoint.
Selon la Tribune, la gauche pourrait passer de 58 à 60 départements, et le FN pourrait obtenir plusieurs départements. Quant à l'UMP, il perdrait de nombreux élus.

© 2011 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :