Actualité : en bref

Le ministère de la Santé émet une mise en garde sur la consommation du Burnermax 3.000

Le 26/05/2011 par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Responsabilité Médicale.

Vos réactions...


Potentiellement dangereux pour la santé, le Burnermax 3000 vendu comme complément alimentaire à visée amaigrissante et destiné plus particulièrement aux personnes pratiquant un exercice physique, est un produit dont la vente n'est pas autorisée en France. Cependant, il est possible de s'en procurer par Internet.

Selon le ministère de la Santé, ce produit qui n'a pas fait l'objet d'une demande d'autorisation de mise sur le marché auprès de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, serait à l'origine d'un accident coronarien survenu chez un homme de 27 ans sans antécédent cardiaque ni facteur de risque identifié. Les autorités de contrôle portent actuellement leurs soupçons sur le Burnermax 3000, que le patient consommait régulièrement depuis 3 semaines.

Les pouvoirs publics ont engagé des mesures pour bloquer sa distribution. Des investigations et des analyses par les laboratoires officiels sont en cours pour déterminer la composition exacte de ce produit et établir son imputabilité dans la survenue de cet infarctus.

La Direction générale de la Santé et la DGCCRF mettent en garde les consommateurs sur les risques liés à la prise de ce produit et recommandent aux personnes qui en auraient acheté de ne pas le consommer. Il est conseillé aux personnes qui en auraient absorbé de consulter leur médecin pour un examen de contrôle.

Ce n'est pas la première fois que les autorités sanitaires d'un Etat mettent en garde les consommateurs sur ce genre de produit pouvant être librement acheté sur le web. La dernière en date remonte à octobre 2010.

Source : Ministère de la Santé

© 2011 Net-iris

Commentaires et réactions :