Actualité juridique

Le ministère de l'éducation nationale prend des mesures pour lutter contre le cyber-harcèlement

Le 08/06/2011 par La Rédaction de Net-iris, dans Technologies / Sécurité & Protection.

Vos réactions...

   

Face à la multiplication des cas de cyber-harcèlement d'enfants par leurs camarades d'école (humiliation, moquerie, injure, propos racistes, menace physique, etc.) qui pour certains cas extrêmes ont eu des conséquences dramatiques, le Ministère de l'éducation nationale a décidé d'améliorer la prévention et le traitement du harcèlement entre élèves sur internet, notamment sur le réseau social Facebook.
Les parents des enfants victimes de cyber-harcèlement sur internet pourront désormais s'adresser à l'association e-Enfance, afin qu'elle intervienne rapidement auprès des réseaux concernés pour faire cesser les pratiques illicites.

Qualifiée de "nouvelle forme de délinquance" par Luc Chatel le ministre de l'éducation nationale, la cyber-délinquance participe également à la dégradation du climat scolaire, des relations élèves-professeurs, et du parcours de réussite de chaque enfant.

Le 6 juin dernier, Luc Chatel a signé avec Justine Atlan, directrice de l'association e-Enfance, une convention cadre visant à prévenir et à traiter le harcèlement entre élèves sur internet. Avec cette convention, les équipes de direction des établissements disposent d'une procédure de traitement en cas de cyber-harcèlement, qu'il s'agisse d'une agression contre un élève ou d'une agression à l'encontre d'un fonctionnaire de l'Education nationale, peut-on lire dans un communiqué de presse.

Dans le cadre de cette procédure, les cas avérés de harcèlement sur internet seront transmis à l'association e-Enfance via le numéro national "Net écoute" (0.820.200.000) qui les transmettra à son tour à Facebook, afin de bloquer ou de fermer le compte du harceleur. Des sanctions éducatives pourront également être décidées au sein des établissements concernés (sanctions qui pourront aller jusqu'au renvoi définitif de l'établissement).

Le numéro national Net écoute (anonyme et confidentiel) de l'association e-Enfance est également à la disposition des victimes ou des personnes souhaitant se renseigner sur tout sujet ayant trait à internet, au téléphone portable et aux jeux vidéo, précise t-on.

Enfin, la convention prévoit que les équipes de e-Enfance pourront intervenir dans les établissements pour faire de la pédagogie et sensibiliser les élèves à la gravité du harcèlement sur internet.

© 2011 Net-iris

   

Commentaires et réactions :