Actualité juridique

Perspectives de développement de l'e-administration

Le 28/09/2011 par La Rédaction de Net-iris, dans Technologies / Droit de l'internet.

Vos réactions...

   

La direction générale de la Modernisation de l'Etat va travailler sur cinq priorités pour développer l'administration en ligne et améliorer la relation numérique à l'usager.

Valérie Pécresse, la ministre du Budget et de la réforme de l'Etat a demandé à la direction générale de la Modernisation de l'Etat de travailler sur cinq priorités de développement de l'e-admnistration et des services publics en ligne, peut-on lire dans un dossier de presse. Il s'agira principalement de :

  • développer, pour des services prioritaires, une aide personnalisée à l'usager en cours de démarche en ligne (téléphone, messagerie, chat) ;
  • proposer à l'usager des sondages d'évaluation sur Internet ou sur mobile en fin de toute démarche administrative ;
  • lancer 5 projets pilotes sur les médias sociaux dans les domaines les plus pertinents pour l'usager (santé, services à la personne, éducation, emploi et culture) ;
  • proposer une application mobile offrant à l'usager une liste d'échéances personnalisées et l'état d'avancement de ses démarches ;
  • permettre à l'usager de présenter à l'administration ses pièces justificatives via son mobile avec un flash code (avis d'imposition, facture d'électricité et télécoms).

Notons que la mission Etalab, chargée de créer la plate-forme française data.gouv.fr pour la libre réutilisation des données publiques, sera en ligne début décembre 2011, et que d'ici la fin de l'année 80% des démarches usuelles seront accessibles en ligne.

Par ailleurs, une quinzaine de propositions pour poursuivre l'amélioration de la relation numérique à l'usager vont être soumises aux internautes via le site ensemble-simplifions, portant sur les questions suivantes :

  • Permettre aux usagers de signaler en ligne toute difficulté rencontrée ;
  • Proposer à l'usager des sondages d'évaluation en ligne ou sur mobile à l'issue d'une démarche administrative ;
  • Mettre en place un laboratoire de test et d'évaluation continue des nouveaux services en ligne par les usagers ;
  • Organiser une veille sur les médias sociaux pour identifier les attentes des usagers et mesurer l'impact des contributions de l'administration ;
  • Lancer cinq projets pilotes sur les médias sociaux dans les domaines de la santé, des services à la personne, de l'éducation, de l'emploi et de la culture ;
  • Définir une charte facilitant la prise de parole des agents sur les médias sociaux et labelliser les contributions officielles ;
  • Créer et animer la communauté des gestionnaires de médias sociaux publics ("community managers") et les réseaux d'experts contributeurs ;
  • Développer, pour des services prioritaires, une aide personnalisée à l'usager en cours de démarche en ligne (téléphone, messagerie, chat) ;
  • Soutenir l'utilisation des services en ligne dans les lieux d'accueil du public ;
  • Proposer une application mobile "Mon.service-public.fr" offrant à l'usager une liste d'échéances personnalisées et l'état d'avancement de ses démarches ;
  • Exploiter le potentiel d'efficacité des "smartphones" et tablettes numériques pour certains agents au contact des publics ;
  • Permettre à l'usager d'obtenir des informations administratives géo-localisées via son mobile ;
  • Encourager le développement de services par des tiers en mettant à disposition des "web services" publics réutilisables ;
  • Publier la carte de France des services en ligne locaux et permettre aux usagers un accès rapide aux informations et services ;
  • Permettre l'envoi à l'administration des pièces justificatives via un mobile avec un flash code (avis d'imposition, factures d'électricité et télécoms).

© 2011 Net-iris

   

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :