Actualité : en bref

Les chiffres de 4 années de mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement

Le 26/10/2011 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Environnement.

Vos réactions...


Le ministère de l'Ecologie évalue et chiffre les principales actions entreprises grâce aux lois du Grenelle de l'environnement.

Le Grenelle a dans tous les secteurs (bâtiment, transport, énergie, etc.) engagé une mutation de notre société vers un modèle de développement plus durable.

"Création du bonus-malus automobile, retrait des ampoules à incandescence, aménagement d'éco-quartiers, construction de 600 km de lignes de train à grande vitesse (TGV), développement des énergies renouvelables, encouragement de l'agriculture biologique, réduction des pesticides, amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments… par des mesures très concrètes", a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet.
"Le Grenelle change notre façon de nous éclairer, de nous chauffer mais aussi de consommer, de nous déplacer, en un mot il change déjà notre façon de vivre. Depuis 4 ans la révolution écologique est en marche et se fait peu à peu visible tout autour de nous !", a ajouté la ministre de l'Ecologie.

En publiant les chiffres du Grenelle, le ministère souhaite sensibiliser le grand public sur les effets concrets du Grenelle de l'Environnement, mais aussi saluer le travail accompli par les collectivités, les entreprises, les associations, et les services de l'Etat.

Le Grenelle de l'environnement a permis :

  • de doubler la création des emplois liés aux éco-activités (427.100 emplois issus des éco-activités),
  • de doubler le nombre d'exploitations agricoles en mode de production biologique (11.000 exploitations en 2004 contre 20.500 à la fin 2010),
  • d'augmenter la superficie et le nombre des parcs naturels marins (multiple de 6 entre 2007 et 2011),
  • de diminuer les émissions de CO2 du parc automobile (passage entre 2005 et 2011, de 153 g/km de CO2 pour les véhicules neufs, à 128g/km),
  • de créer une filière de production d'électricité solaire (puissance totale passée de 50MW en 2007 à 1050 en 2010) et de doubler entre 2007 et 2010 la production d'énergie par les éoliennes,
  • d'augmenter l'efficacité énergétique des produits (électroménager, ampoule, etc.),
  • d'augmenter le nombre d'éco-produits (105 entreprises NF environnement en 2004 contre 476 en 2011),
  • mais aussi d'augmenter les investissements dans la recherche environnementale et l'énergie, la collecte des déchets.

Source : Le communiqué - Les chiffres

© 2011 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :