Actualité juridique

Collecte et élimination des déchets médicaux des patients

Le 28/10/2011 par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...


Pharmacies et laboratoires de biologie médicale doivent collecter les conteneurs de déchets médicaux délivrés aux patients en auto-traitement.

A compter du 1er novembre 2011, les déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) produits par les patients en auto-traitement sont collectés par les pharmacies et éliminés. Les patients peuvent dès à présent demander à leur pharmacien des conteneurs adaptés au traitement de ces déchets. Ces conteneurs sont fournis gratuitement par les fabricants de médicaments et de dispositifs médicaux aux officines de pharmacies, aux pharmacies à usage intérieur (hôpitaux) et aux laboratoires de biologie médicale, auxquels s'appliquent cette nouvelle obligation.

Chaque jour, de nombreux patients s'administrent eux-mêmes leur traitement médical (ex : administration d'insuline par les diabétiques). Le plus souvent, ces patients jettent leurs déchets piquants ou coupants dans les ordures ménagères, ce qui n'est pas sans risque, tant du point de vue médical (les personnes chargées du tri des déchets peuvent se blesser) qu'environnemental (certains flacons ou seringues peuvent contenir une petite quantité de produit).

Pris en conformité avec les objectifs du Grenelle de l'environnement, cette nouvelle obligation - issue des décrets d'octobre 2010 et de juin 2011 - impose la collecte sélective et séparée des déchets d'activités de soins à risques infectieux perforants, permet de prévenir le risque sanitaire associé à la manipulation de ces déchets par le personnel de collecte et de traitement des ordures ménagères, à moins qu'il existe un dispositif de collecte de proximité spécifique.

© 2011 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :