Actualité : en bref

Avis et recommandations du CESE sur le Grenelle de l'environnement

Le 21/02/2012 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Environnement.

Vos réactions...


Le Grenelle a créé une dynamique environnementale qui a permis de transformer de manière positive nos modèles de développement.

Initié en 2007, le Grenelle de l'environnement a changé les comportements et renforcé la réglementation pour un France plus respectueuse de son environnement, moins énergivore et moins émettrice de gaz à effet de serre. Si des progrès ont été constatés dans de nombreux secteurs (bâtiment, automobile, etc.), des efforts restent encore à fournir.

Après avoir dressé le bilan du Grenelle de l'environnement, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) se prononce "pour une relance du processus qui préserve les acquis du Grenelle et crée les conditions d'un nouveau modèle économique, tourné vers le développement durable. Il devra réduire les inégalités sociales et générer de l'emploi, tout en respectant l'environnement et les ressources naturelles" déclare Mme Pierrette Crosemarie, rapporteuse du bilan du Grenelle.

"Créations de filières vertes industrielles comme agricoles, accompagnement des transitions professionnelles, responsabilisation des consommateurs en matière environnementale, financement de la transition écologique, mobilisation du plus grand nombre notamment grâce à l'éducation au développement durable, etc… sont autant de dossiers que le Gouvernement a initié depuis 2007 et que le Conseil encourage d'approfondir et de renforcer", ajoute le Conseil.

Dans son avis, il propose de poursuivre et d'amplifier la mobilisation autour du Grenelle Environnement, afin de :

  • créer les conditions d'une nouvelle dynamique des acteurs, pérenne et productive :
    - encourager l'éducation et la formation au développement durable dès l'enfance ;
    - stimuler la dynamique au niveau national ;
    - créer une nouvelle dynamique des acteurs à l'échelon territorial ;
    - développer les droits environnementaux ;
  • mieux intégrer les objectifs environnementaux dans la production, la consommation et les comportements de tous les acteurs :
    - des filières nouvelles à développer ;
    - encourager des modes de production agricoles durables
    - créer dans la durée les transitions du bâtiment en accompagnant les transformations nécessaires ;
    - lutter contre la précarité énergétique ;
    - développer une sensibilité environnementale de plus en plus présente dans la société ;
    - assurer la traçabilité sociale et environnementale des produits et services ;
  • mobiliser les financements et la fiscalité :
    - mettre à plat la fiscalité impactant l'environnement ;
    - construire une fiscalité environnementale économiquement et socialement acceptable ;
    - rechercher les financements innovants ;
  • définir des priorités combinant efficacité environnementale, économique et sociale
    - effectuer des choix clairs à partir d'axes stratégiques partagés ;
    - évaluer les réalisations à partir d'indicateurs du développement durable ;
    - améliorer la relation "santé-environnement" ;
    - renforcer le rôle de la société civile dans les stratégies européennes et internationales de la France.

Source : CESE

© 2012 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :