Actualité : en bref

Fonds d'investissement pour la biodiversité et la restauration écologique

Le 22/02/2012 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Environnement.

Vos réactions...


Aide aux porteurs de projets favorisant la protection de la biodiversité, la préservation et la remise en état des continuités écologiques.

Dans le cadre de la Stratégie nationale pour la biodiversité pour la période 2011-2020, il a été décidé de financer 62 nouveaux projets couvrant l'ensemble du territoire national, l'Hexagone comme l'Outre-mer, pour un total de plus de 10 millions d'euros. Les projets retenus visent à :

  • rétablir des continuités écologiques en adaptant les infrastructures de transport existantes aux besoins de circulation de la faune,
  • restaurer les écosystèmes et les habitats naturels de la faune et de la flore sauvages,
  • lutter contre les espèces exotiques envahissantes terrestres et marines dans les départements et collectivités d'Outre-mer,
  • aider à la conservation et l'utilisation durable d'espèces végétales indigènes pour développer des filières économiques de proximité, par exemple autour de la production, du traitement et de l'utilisation du bois,
  • et développer des éco-technologies dans le domaine du génie écologique.

Un décret du 16 février 2012 vient de porter création du Fonds d'investissement pour la biodiversité et la restauration écologique, qui a pour objet d'apporter un concours financier aux projets et programmes favorisant la protection de la biodiversité, la préservation et la remise en état des continuités écologiques.

L'octroi des concours financiers interviendra sur décision du ministre chargé de la protection de la nature, après avis d'un Comité consultatif composé de représentants de l'Etat et de ses établissements publics et de représentants issus du Comité national "trames verte et bleue". Le Comité peut notamment émettre des recommandations quant à l'utilisation du fonds et établir un bilan chaque année.

Sources : Ministère de l'Ecologie - Décret (n°2012-228)

© 2012 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :