Actualité juridique

La consommation de boissons énergisantes sous surveillance

Le 22/06/2012 par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...


Au titre des recommandations, une boisson énergisante ne doit pas être associée à la prise d'alcool ou de médicaments, et reste déconseillée aux sportifs et femmes enceintes.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) met en garde les consommateurs de boissons énergisantes à teneur en stimulants (ex : red bull, monster), sur les éventuels effets indésirables (principalement des problèmes cardiaques) liés à la consommation simultanée d'alcool ou à l'association d'activités physiques.

L'Agence a récemment reçu plusieurs signalements d'effets indésirables suspectés d'être liés à la consommation de boissons dites "énergisantes". Après enquête, il semble qu'il n'existe pas de lien de causes à effets avec la consommation de ces boissons.
Toutefois, ces boissons contiennent par principe des ingrédients stimulants et excitants à doses élevées (taurine, caféine, glucuronolactone, guarana, ginseng, etc.), et il apparaît que certains modes de consommation courants de ces boissons (activité sportive, consommation en mélange avec de l'alcool) puissent engendrer des risques cardio-vasculaires lors d'exercices physiques intenses, ou diminuer la perception du consommateur (notamment lors de la conduite automobile), en cas de prise d'alcool.

La Ministre de la Santé, Marisol Touraine, a demandé à l'Anses de renforcer sa vigilance sur toutes les boissons énergisantes, et recommande aux consommateurs de telles boissons de suivre les précautions suivantes :

  • elles doivent être réservées aux adultes et sont déconseillées aux sportifs, car elles sont susceptibles d'aggraver le phénomène de déshydratation dû à l'effort, sans réel apport pour la récupération sportive ;
  • elles sont à éviter aux femmes enceintes ;
  • elles doivent être consommées avec modération.
    Il est conseillé de ne pas dépasser les doses mentionnées, le cas échéant, sur les étiquettes. La consommation de boissons contenant l'association de caféine, taurine et glucurunolactone à des doses élevées ne doit dépasser plus de 125 ml par jour, soit, la contenance d'une demi-cannette standard (250 ml) ;
  • ces boissons contenant des ingrédients pouvant entraîner une hyperexcitabilité, une irritabilité, une nervosité et une augmentation de l'anxiété, ne doivent pas être associées à des boissons alcoolisées, substances ou médicaments ayant une action sur le système nerveux central ou des effets neurologiques.

Les consommateurs sont invités à faire part à leur médecin traitant de tout effet indésirable suspecté d'être lié à la consommation de boissons énergisantes.

Précisons qu'il convient de ne pas confondre ce type de boissons avec les boissons énergétiques ou isotoniques (ex: isostar, powerade, gatorade), censées faciliter l'hydratation des sportifs après l'effort et, qui contiennent par principe des glucides et sels minéraux et oligoéléments, mais aucun stimulant ou excitant.

© 2012 Net-iris

Commentaires et réactions :