Actualité juridique

Lingettes pour bébé : alerte au phénoxyéthanol

Le 15/11/2012 par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...


L'usage systématique de certaines lingettes pour bébé contenant du phénoxyéthanol serait toxique pour le foie et les reins des tout-petits.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) confirme la toxicité de certaines substances entrant dans la composition de certaines lingettes pour bébé. Dans une évaluation du risque lié à l'utilisation du phénoxythanol dans les produits cosmétiques, l'Agence recommande pour les enfants de moins de 3 ans :

  • "une non utilisation" du phénoxyéthanol dans les produits cosmétiques destinés au siège (type lingettes, couches) ;
  • et "une restriction" du phénoxyéthanol, à la concentration maximale de 0,4%, dans tous les autres types de produits (au lieu de 1% actuellement).

Le phénoxyéthanol est un éther aromatique utilisé dans divers produits dont les produits cosmétiques, conformément à la directive cosmétique (n°76/768/CEE). Il s'agit d'un agent conservateur, dont la concentration maximale admise dans les produits cosmétiques est fixée à 1%. Or, il apparaît que ce dosage, quasiment inoffensif pour l'adulte, ne l'est pas pour les nourrissons et les jeunes enfants.

L'analyse des études toxicologiques disponibles a permis de montrer que le phénoxyéthanol est absorbé par voie orale et cutanée. Il est métabolisé, principalement par le foie, en acide phénoxyacétique et est éliminé essentiellement dans l'urine. Les valeurs d'absorption cutanée retenues pour l'évaluation du risque sont respectivement de 40% et 80%, pour les produits rincés et non rincés (comme les lingettes).

Les parents, crèches, assistantes maternelles, jardins d'enfants, notamment, doivent faire preuve de vigilance en lisant bien la composition des produits qu'ils utilisent, et si besoin, remplacer les lingettes par l'usage d'un lait bio avec un coton, voire même simplement du savon et de l'eau.

Quant aux industriels, ils sont invités à revoir leur copie !

© 2012 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :