Actualité juridique

L'ONU accorde à la Palestine le statut d'Etat observateur

Le 30/11/2012 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Droits de l'homme.

Vos réactions...


Par un vote historique des Nations Unies le 29 novembre 2012, les Etats soutiennent la reconnaissance internationale de l'Etat palestinien.

L'Organisation des nations Unies (ONU) a le 29 novembre 2012 - par une résolution votée à 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions - accordé à la Palestine le statut d'Etat observateur. Même si elle n'est pas (encore) membre de l'ONU, la Palestine bénéficie d'une reconnaissance historique de son indépendance. Pour le peuple palestinien, c'est un signe encourageant de paix, de démocratie et de sécurité.

Soutenue par la France, cette résolution exprime également l'espoir que le Conseil de sécurité examinera favorablement la demande présentée le 23 septembre 2011 par l'Etat de Palestine, "qui souhaite devenir membre de plein droit de l'Organisation des Nations Unies", a déclaré Ban Ki-moon le secrétaire général.

"Le vote d'aujourd'hui souligne l'urgence de reprendre des négociations significatives(...) Nous devons donner une nouvelle dynamique à nos efforts collectifs afin d'assurer qu'un Etat palestinien indépendant, souverain, démocratique, uni et viable puisse exister aux côtés d'Israël. J'exhorte les parties prenantes à renouveler leurs engagements en faveur d'une paix négociée", a-t-il ajouté.

Soulignons que sans surprise, les Etats-Unis et Israël, ainsi que sept autres pays ont voté contre (Canada, République tchèque, Iles Marshall, Micronésie, Nauru, Palau, Panama). Les Européens ont voté parfois pour, comme la France, Italie, Espagne, Suède, Turquie, Suisse. Le Royaume-Uni et l'Allemagne se sont abstenus. Quant à la Russie et à la Chine, elles ont voté pour.

L'Elysée a immédiatement salué cette décision : "la France a fait un choix cohérent avec l'objectif de deux Etats vivant en paix et en sécurité, affirmé dès 1947. Ce vote est conforme à mon engagement de soutenir la reconnaissance internationale de l'Etat palestinien", a déclaré François Hollande, le Président français.

Pour Gérard Araud, le représentant permanent de la France auprès des Nations unies, "en votant aujourd'hui pour la reconnaissance de la Palestine comme Etat non membre observateur de cette organisation, la France a voté en faveur de la solution des deux Etats, de deux Etats pour deux peuples, Israël et la Palestine, vivant, côte à côte, en paix et en sécurité, à l'intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues ; en faveur d'une solution dont elle s'est faite l'avocate avant que l'ensemble de la communauté internationale ne s'y rallie ; en faveur d'une solution aujourd'hui menacée par l'impasse du processus de paix".

© 2012 Net-iris

Commentaires et réactions :