Actualité juridique

Promotion de la mobilité active : vélo et marche à pieds

Le 07/06/2013 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Transport.

Vos réactions...


Des aides financières devraient être allouées aux automobilistes qui acceptent de ne pas utiliser leur véhicule en ville au profit de la marche et du vélo.

Pour inciter les personnes qui résident en agglomération à laisser leur voiture au garage, le Gouvernement annonce le lancement d'un plan en faveur de la mobilité à vélo ou à pieds.
Constitué de parlementaires, de représentants des élus locaux, des usagers, des constructeurs de vélos et des ministères concernés, un groupe de travail s'est réuni afin "d'étudier les mesures permettant le développement des modes de déplacements alternatifs aux véhicules motorisés, dont les avantages en termes d'environnement, de santé, d'économie et de vie sociale ne sont plus à démontrer".
Si les premières recommandations ne sont pas attendues avant l'automne 2013, le ministère en charge des transports et de l'écologie annonce qu'un "plan d'actions sera défini d'ici la fin de l'année 2013". Il devrait notamment contenir des incitations financières (type prime à l'acquisition d'un vélo, abattement du tarif des frais de stationnement) afin d'inciter les usagers de la route à délaisser leur voiture et scooter en ville, pour leurs petits trajets.

Pour Frédéric Cuvillier, "l'État a déjà pris des mesures concrètes, à travers l'appel à projet "Transports collectifs et mobilité durable", qui prend en compte l'aménagement de grands parkings à vélo à proximité des transports collectifs. Le Parlement a également adopté, dans le cadre de la loi Transports d'avril dernier, la création d'aires de stationnement sécurisées pour les vélos aux abords des gares. Mais il faut aller au-delà, en dressant, avec l'aide de tous les acteurs concernés, une liste de priorités et un calendrier de réalisation solide. J'ai notamment demandé pour fin juin un rapport sur l'éventualité d'instaurer des incitations financières pour ceux qui se rendent au travail à vélo. Je veux que l'usage du vélo soit reconnu comme un mode de déplacement à part entière, et répondre ainsi aux préoccupations des usagers et des associations promouvant le vélo".

Les propositions attendues du groupe de travail, destinées à encourager les Français à utiliser le vélo ou à pratiquer la marche, aussi bien comme moyen de déplacement domicile-travail que comme activité sportive ou de loisir, seront issues des thèmes de réflexion suivants :

  • les mesures favorisant l'intermodalité entre transports collectifs et modes actifs ;
  • un meilleur partage de l'espace public, mieux sécurisé pour tous les usagers ;
  • les incitations financières à l'usage du vélo ;
  • la prise en compte du vélo dans le domaine de l'urbanisme et du logement (aménagement d'espace de stationnement) ;
  • le développement des itinéraires de loisir et de tourisme ;
  • la communication autour des bienfaits de la marche et du vélo (pratique d'une activité physique régulière).

© 2013 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :