Actualité juridique

En 2014, les salaires du privé devraient augmenter de 1,2%

Le 11/09/2013 par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...


Si on ajoute les augmentations individuelles au mérite ou à l'ancienneté, la revalorisation avoisinera les 2,8%, taux variable selon la taille de l'entreprise.

Selon une récente enquête réalisée auprès de représentants des ressources humaines et dirigeants d'entreprises françaises, les employés des sociétés françaises devraient percevoir un salaire un peu plus élevé en 2014. En effet, les entreprises ont programmé en moyenne des augmentations globales de salaires de 2,8% en 2014 : soit +1,2% pour tous les salariés et +2,5% en augmentation individuelle (au mérite ou à l'ancienneté).

Ce chiffre est certes faible, puisque l'inflation devrait être de 1%, mais il s'inscrit dans une dynamique de revalorisation des salaires, ce qui n'est pas négligeable compte tenu du contexte économique, indique l'enquête du cabinet Aon Hewitt.

Concrètement, un salarié rémunéré près de 1.250 euros net par mois, connaîtra une augmentation d'environ 30 euros par mois. Celui qui perçoit 2.800 euros net par mois, bénéficiera d'une hausse de 67 euros.

Si ces prévisions se confirment, 2014 sera la quatrième année consécutive de revalorisation modérée (avant la crise, ces revalorisations étaient en moyenne de 3,2% à 3,4%).

On notera cependant que les augmentations devraient varier selon la taille des entreprises. En effet, dans les groupes de moins de 1.000 salariés, les revalorisation devraient atteindre les 3%, contre 2,1% dans les entreprises qui emploient plus de 1.000 personnes.

Soulignons que les grilles de salaires des conventions collectives pouvant être revalorisées cette année, les salaires minima pourraient aussi augmenter de manière mécanique, comme pour la convention collective Syntec, par exemple.

© 2013 Net-iris

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :